MARCVS AVRELIVS PROBVS, Empereur Romain de Juin/Juillet 276 ap. J.-C. à Septembre 282 ap. J.-C.


"Tous ceux qui ont parlé de lui ont pris soin d'observer qu'il possédait éminemment dans ses mœurs la probité qu'exprime son nom." Abbé Crevier
n

Bienvenue

Bienvenue à tous les passionnés de monnaies romaines et à tous les novices en numismatique.
Ce blog est destiné à faire découvrir les monnaies romaines de l'empereur PROBUS et permettra d'en connaitre le monnayage dans son ensemble. Au fil des articles, vous y découvrirez les monnaies de ma collection pour lesquelles les commentaires vous éclaireront sur leur iconographie mais aussi retraceront l'histoire passionnante de cet empereur militaire. La publication de monnaies inédites complètera ce travail.
Bonne lecture à tous.

PROBUS COINS

Welcome to all lovers of Roman coins and all numismatic novices. This Blog will explore Emperor PROBUS's Roman coins and understand its currency. Through articles, you'll find these coins in my collection and their reviews will tell you about their iconography, as well as the fascinating history of this military emperor. The publication of unpublished coins will complete this work. Happy reading.

For an english version of this blog, click here !

CARTE DE SITUATION DES ATELIERS MONETAIRES SOUS PROBUS

CARTE DE SITUATION DES  ATELIERS MONETAIRES  SOUS PROBUS

dimanche 1 mai 2011

Changements iconographiques et épigraphiques à l'atelier de Rome lors de la deuxième emission. (277 ap. J.-C).







Description :

Rome, Printemps 277 ap. J.-C., 2ème émission, 1ère phase, 1ère officine (?).


Avers : IMP C M AVR PROBVS AVG, (L'Empereur César Marc Aurèle Probus Auguste). Buste radié et cuirassé de Probus à droite vu de 3/4 en avant, tenant une lance et un pan de l'égide sur l'épaule gauche, un gorgonéïon sur le plastron de la cuirasse. (Buste Bastien : F9)

Revers : ROMAE AETERNAE // R, (A la Rome éternelle). Roma assise dans un temple, tenant une victoriola de la main droite et un sceptre de la main gauche.


Poids : 3,94 g - Diamètre : 22 mm - Axe: 6h00 - Référence : RIC n° 191, MPR n°79 (2 exemplaires dans le trésor de La Vénéra)


Commentaires :
 
Cette seconde émission d'auréliani frappée à Rome correspond à l'arrivée de Probus dans l'Urbs et se termine à la fin de cette même année. Probus passe par Rome dans le but d'obtenir la ratification du Sénat  pour son titre d'empereur mais aussi tente de rassurer la population romaine sur sa politique ambitieuse.
  
L'apparition de nouveaux bustes dans cette première phase de la deuxième émission de Rome, comme le buste F9 de cette monnaie, coïncide aussi avec la multiplication des bustes exceptionnels dans le répertoire iconographique des autres ateliers (à l'atelier de Ticinum pour la 3ème émission, et à celui de Lyon pour les 4ème et 5ème émissions).  Ces fameux bustes d'effigies, vantant la Virtus militaire de Probus attestent que la propagande impériale se met en place efficacement, dans les différents ateliers au même moment, célébrant de fait le premier consulat de l'empereur. Également, les revers sont tous remplacés par de nouveaux types monétaires et les légendes d'avers se multiplient.

Notons la présence sur ce buste d'une tête de gorgone sur la cuirasse. L'apparition de ce détail de gravure semble de la même valeur que l'égide (dont on distingue un pan sur l'épaule gauche du buste de cette monnaie), emblème du pouvoir universel transmis par Jupiter. Pierre Bastien pense qu'à partir de l'époque de Gallien, le gorgonéïon, attribut d'Apollon est aussi lié au pouvoir de Sol.

Les monnaies émises sans marque d'officine, notées simplement R à l'exergue sont issues de la première phase de cette deuxième émission. Ces monnaies pourraient correspondre à des frappes de célébrations destinées aux distributions lors de cérémonies ou à l'occasion de l'adventus de l'empereur ou bien encore lors d'une célébration du temple de Rome. La deuxième phase se différencie par l'ajout  après le R d'une lettre grecque d'officine ( A, B, Γ, Δ, ε, ζ, et Z).



Détail du buste F9


Aucun commentaire:

Publier un commentaire