MARCVS AVRELIVS PROBVS, Empereur Romain de Juin/Juillet 276 ap. J.-C. à Septembre 282 ap. J.-C.


"Tous ceux qui ont parlé de lui ont pris soin d'observer qu'il possédait éminemment dans ses mœurs la probité qu'exprime son nom." Abbé Crevier
n

Bienvenue

Bienvenue à tous les passionnés de monnaies romaines et à tous les novices en numismatique.
Ce blog est destiné à faire découvrir les monnaies romaines de l'empereur PROBUS et permettra d'en connaitre le monnayage dans son ensemble. Au fil des articles, vous y découvrirez les monnaies de ma collection pour lesquelles les commentaires vous éclaireront sur leur iconographie mais aussi retraceront l'histoire passionnante de cet empereur militaire. La publication de monnaies inédites complètera ce travail.
Bonne lecture à tous.

PROBUS COINS

Welcome to all lovers of Roman coins and all numismatic novices. This Blog will explore Emperor PROBUS's Roman coins and understand its currency. Through articles, you'll find these coins in my collection and their reviews will tell you about their iconography, as well as the fascinating history of this military emperor. The publication of unpublished coins will complete this work. Happy reading.

For an english version of this blog, click here !

CARTE DE SITUATION DES ATELIERS MONETAIRES SOUS PROBUS

CARTE DE SITUATION DES  ATELIERS MONETAIRES  SOUS PROBUS

samedi 23 janvier 2010

La protection divine de PROBUS


Voici une présentation succinctes des dieux rencontrés le plus fréquemment sur le monnayage de Probus pour lesquels l'iconographie est la plus abondante. La régularité de leurs représentations à cette période atteste que ces divinités occupaient une place plus importante que les autres dans la religion romaine. En effet, l'empereur avait coutume de se mettre sous la protection des dieux les plus influents et de le faire savoir sur ses monnaies. Comparable à un phénomène de mode, la prédominance de certains dieux évoluait dans la religion selon les croyances de l'empereur en place ou grâce aux récentes conquêtes territoriales amenant aussi leurs lots de nouvelles divinités. La religion était sujette à une perpétuelle évolution en étroite liaison avec la politique de l'empereur.


Différentes représentations de Sol dans son quadrige pour Rome et Serdica

Sol Invictus :

La représentation de Sol invictus sur les types de revers des différents ateliers monétaires  de Probus est quasi permanente dès le départ du monnayage. Ce culte prend une place  importante  au IIIème siècle dans les croyances du paganisme de l'époque. Introduit à Rome par Titus Tatius, le premier roi Sabin, en même temps que le culte de la lune, la famille des Aurelii passait pour avoir exercé le culte du soleil dont ils étaient descendants. Probus vouait une grande admiration pour Aurélien qui avait réintroduit le dieu solaire au même rang que Jupiter dans le panthéon du paganisme romain. C'est sous le règne d'Aurélien et ses successeurs que le culte de Sol invictus, englobant de façon syncrétique tous les cultes solaires de Syrie et d'ailleurs, va connaitre un nouveau développement important qui  donnera  une image politique commune à tous les territoires de l'empire. Il n'y a pas mieux qu'une divinité connue et adorée de tous pour rassembler les peuples et recréer une unité d'action et de pensée à des territoires disparates. Rappelons qu'a ce moment la, le sacré et la politique était en parfaite adéquation et complémentarité.
Sol est représenté de diverses manières : déjà évoqué par la couronne radiée coiffant les bustes de l'empereur à l'avers, on retrouve Sol sur les revers par des portraits en pied, ou simplement évoqué lors d'une scène cultuelle ou bien encore avec Probus mais aussi en quadrige. Ce même quadrige offre plusieurs types caractéristiques du monnayage : une image de profil dans un quadrige bondissant et une image de face sur une représentation synthétique et symétrique d'un quadrige dit "éclaté".


Jupiter sur un Aurélianus de Rome

 Jupiter :

Le grand dieu du panthéon romain, nommé Jupiter (Zeus pour les grecs), à l'origine Latial honoré dans la forêt de Monte Calvo, devint par la suite le  dieu le plus puissant de la religion de Rome. Dieu du ciel et de la terre, ancienne divinité Etrusque, Jupiter est d'abord vénéré comme le dieu des phénomènes atmosphériques. Par la suite, les romains lui attribuèrent de nombreuses autres fonctions comme le révèlent un grand nombre de surnoms qui le qualifient.
Son temple fut construit sur le sommet du Capitole, lieu jadis recouvert de chêne, sur lequel les bergers faisaient paitre leurs troupeaux. Avec sa fille Minerve et son épouse Junon, il formait la triade capitoline, protégeant l'intégrité de Rome et garantissant la stabilité de l'état romain. Lorsque les consuls prenaient leurs fonctions, ils priaient Jupiter Optimus Maximus. Jupiter devint un dieu politique, garant des lois et des traités, légitimant les guerres et les conquêtes que décidaient le Sénat ou l'empereur. Il incarnait ainsi l'unité religieuse et sociale de l'empire, unissant les cités du monde romain dans lesquelles on trouvait un temple dédié à sa personne.
Le dieu des dieux, nu ou en toge, portant un foudre, un sceptre est souvent représenté sur les monnaies de Probus offrant un globe ou une victoire, symbolique du pouvoir et de l'approbation divine de la prise de pouvoir et des guerres de l'empereur. Le dieu approuve et protège en même temps.


Différentes représentations de Mars pour l'atelier de Lyon et de Ticinum

Mars :
 
A Rome, Mars était essentiellement un dieu guerrier, dieu de la légion romaine à qui on consacrait les jeunes générations de combattants. On trouve son origine en Grèce sous le nom d'Arès, mais ses débuts cultuels  romains se situent en Italie centrale et méridionale, de l'Ombrie à la Lucanie. Honoré par l'empereur pour ses vertus militaires, dieux de la guerre par excellence, sa protection  lui donnait la force, la victoire et la bravoure au combat. Son culte a son centre à Rome au Palatin et sa diffusion suivit naturellement les progrès de la conquête. Il personnifie le génie conquérant de son peuple mais veille aussi à la prospérité des campagnes (étant aussi le dieu de la végétation). Guidant la jeunesse, le picvert  et le loup sont les animaux consacrés à Mars. Si Jupiter est devenu le génie de tutelle du peuple romain, il n'en est pas moins vrai que les destinées de l'empire dépendent surtout du dieu des armes et de la guerre. Son nom est associé à tous les souvenirs glorieux de Rome et de ses empereurs. Il trouve naturellement une place de choix sur les monnaies de Probus, cet empereur militaire victorieux de nombreuses guerres, installant la paix dans l'empire. Ses représentations le montrent nu, casqué, marchant, tenant le parazonium, un trophée sur l'épaule ou une enseigne ou bien encore s'appuyant sur un bouclier.

Hercule avec ses attributs sur une monnaie de Ticinum

Hercule :

Héraclès, un des grands héros de la Grèce antique, nommé Hercule par les Romains, célèbre par ses travaux est associé à un grand nombre d'évènements civilisateurs. Il est aussi le dieu de la guerre que l'on invoque en allant au combat, sauveur, secourable, qui écarte les dangers, conjure les mauvais destins et délivre l'homme des maux qui peuvent l'atteindre. Il est considéré à la fois comme un héros et comme un dieu. Il est le messager des dieux, incarne la force physique, porteur d'enseignement et de bons conseils, il est aussi le compagnon de l'empereur trouvant en lui un conseiller de choix et un dieu protecteur de l'empire. Souvent associé à la victoire, on lui rend hommage durant les cérémonies de triomphes. Il est  représenté sur les monnaies nu, debout, avec sa massue et la peau du lion de Nemée .

La politique et la religion ont toujours eu des liens très étroits dans l'action des grands hommes romains. Les divinités accompagnant Probus ont presque toutes un rapport avec la victoire et la guerre. En mettant ainsi ses décisions politiques sous la protection de divinités reconnues et adulées du peuple romain, il justifiait par les revers de ses monnaies son ardeur au combat et l'approbation divine du panthéon romain.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire