MARCVS AVRELIVS PROBVS, Empereur Romain de Juin/Juillet 276 ap. J.-C. à Septembre 282 ap. J.-C.


"Tous ceux qui ont parlé de lui ont pris soin d'observer qu'il possédait éminemment dans ses mœurs la probité qu'exprime son nom." Abbé Crevier
n

Bienvenue

Bienvenue à tous les passionnés de monnaies romaines et à tous les novices en numismatique.
Ce blog est destiné à faire découvrir les monnaies romaines de l'empereur PROBUS et permettra d'en connaitre le monnayage dans son ensemble. Au fil des articles, vous y découvrirez les monnaies de ma collection pour lesquelles les commentaires vous éclaireront sur leur iconographie mais aussi retraceront l'histoire passionnante de cet empereur militaire. La publication de monnaies inédites complètera ce travail.
Bonne lecture à tous.

PROBUS COINS

Welcome to all lovers of Roman coins and all numismatic novices. This Blog will explore Emperor PROBUS's Roman coins and understand its currency. Through articles, you'll find these coins in my collection and their reviews will tell you about their iconography, as well as the fascinating history of this military emperor. The publication of unpublished coins will complete this work. Happy reading.

For an english version of this blog, click here !

CARTE DE SITUATION DES ATELIERS MONETAIRES SOUS PROBUS

CARTE DE SITUATION DES  ATELIERS MONETAIRES  SOUS PROBUS

dimanche 25 avril 2010

L'espoir du retour aux temps heureux dans la capitale des Gaules (278-279 ap. J.C.)




Description :

 Lyon, 278-279 ap. J.C, 6ème émission, 1ère officine.

Avers : IMP C PROBVSPF AVG (L'empereur César Probus Pieux et Heureux Auguste). Buste de Probus radié et cuirassé à droite vu de 3/4 avant. (Buste Bastien : B)

Revers : TEMPOR FELICI // I (Le bonheur des temps). La félicité (Felicitas) debout à droite, drapée tenant un caducée long de la main droite et une corne d'abondance de la main gauche.
Poids : 3,81 g - Diamètre: 21 mm - Axe : 6h00 - Référence : RIC/ n°104  - Bastien : 269.

Commentaires :

L'atelier Lyonnais recommence à battre monnaie sous le règne d'Aurélien en mai 274 ap. J.C. et son activité continuera jusqu'en 413 ap. J.C. Il est divisé en quatre officines pour le monnayage de Probus, frappant neuf émissions entre Octobre 276 et Août 282 ap. J.C.

La légende de droit est ponctuée (cf article : Points séparatifs des titulatures d'avers de l'atelier de Lyon). Le portrait de Probus devient plus ressemblant et la cuirasse et les épaulières sont cloutées.

La félicité représentée sur le revers, déesse romaine de la bonne chance, des événements heureux et de la fécondité est un personnage allégorique qui fait son apparition au milieu du IIème siècle av. J.C. En effet, Caius Licinius Lucullus, général habile, de retour de son expédition heureuse en Espagne en 151-150 av. J.C. lui fit élever un temple. Felicitas prit  à partir de ce moment-là son importance cultuelle dans la religion romaine d'état.
Ce type de légende de revers fut employé dès la première émission d'octobre 276 ap. J.C. pour la première officine sous sa forme longue TEMPORVM FELICITAS. Elle continue d'exister jusqu'à la troisième émission, laissant place à la légende abrégée TEMPOR FELICI lors de la quatrième émission (277 ap. J.C.) et ce jusqu'à la sixième, où elle cesse définitivement d'être usitée. L'atelier fermera et ne reprendra son activité que deux ans plus tard en juillet- août 281 ap. J.C.
Les officines sont notées par un système de chiffres romains (I, II, III, IIII) à l'exergue des monnaies. Sur les neuf émissions de l'atelier, seule la dernière est notée avec les lettres A, B, C et D.

Cette monnaie est frappée après le passage de Probus à Lyon (fin 277 ap. J.C.) où il installe son quartier général afin de poursuivre les Alamans vers la Narbonaise et l'Espagne. Lors de son voyage pour arriver dans la capitale des Gaules dans laquelle on célèbrera son adventus, Probus et son armée constatent le saccage considérable des cultures et les dégradations des villes de la Gaule. Par la suite, descendant le Danube, il refoule les Sarmates en Illyrie. Avec cette légende propagandiste, l'espoir populaire du retour a des temps meilleurs est signifié. Probus arrive en sauveur en gaule et cette libération des envahisseurs barbares fait renaitre l'espoir du retour à des temps plus heureux pour les citoyens.


Buste de Probus à cuirasse cloutée

Aucun commentaire:

Publier un commentaire