MARCVS AVRELIVS PROBVS, Empereur Romain de Juin/Juillet 276 ap. J.-C. à Septembre 282 ap. J.-C.


"Tous ceux qui ont parlé de lui ont pris soin d'observer qu'il possédait éminemment dans ses mœurs la probité qu'exprime son nom." Abbé Crevier
n

Bienvenue

Bienvenue à tous les passionnés de monnaies romaines et à tous les novices en numismatique.
Ce blog est destiné à faire découvrir les monnaies romaines de l'empereur PROBUS et permettra d'en connaitre le monnayage dans son ensemble. Au fil des articles, vous y découvrirez les monnaies de ma collection pour lesquelles les commentaires vous éclaireront sur leur iconographie mais aussi retraceront l'histoire passionnante de cet empereur militaire. La publication de monnaies inédites complètera ce travail.
Bonne lecture à tous.

PROBUS COINS

Welcome to all lovers of Roman coins and all numismatic novices. This Blog will explore Emperor PROBUS's Roman coins and understand its currency. Through articles, you'll find these coins in my collection and their reviews will tell you about their iconography, as well as the fascinating history of this military emperor. The publication of unpublished coins will complete this work. Happy reading.

For an english version of this blog, click here !

CARTE DE SITUATION DES ATELIERS MONETAIRES SOUS PROBUS

CARTE DE SITUATION DES  ATELIERS MONETAIRES  SOUS PROBUS

lundi 27 décembre 2010

PROBUS salue la fidelité militaire de l'armée vaincue de Florien. (277 ap. J.-C.)





Description:


Lyon, mi 277 à  fin 277 ap. J.-C., 4ème émission, 3ème officine.

Avers : IMP C PROBVSPF AVG. (L'empereur César Probus Pieux et Heureux Auguste). Buste radié et cuirassé de Probus à droite vu de 3/4 en avant avec pan de paludamentum sur l'épaule gauche. (Buste Bastien : B).

Revers : FIDES MILITVM // III. (La fidélité des soldats). La fidélité de face, tournée à gauche, tenant deux enseignes militaires.

Poids : 3,87 g -  Diamètre : 22 mm - Axe : 7h00 - Références : RIC n° 26 - Bastien : n° 192.


Commentaires :

Au début de l'année 276 ap. J.-C., Probus est proclamé empereur par son armée en Syrie.  Mais le Sénat de Rome a choisi Florien pour succéder à Tacite. Probus affronte son rival en Cilicie où il sera assassiné à Tarse, laissant Probus victorieux et seul maître du territoire. Le message de cette monnaie s'inscrit dans une propagande politique visant à informer les romains de la récente réunification des armées, dotant ainsi l'empereur d'une force capable d'asseoir la stabilité de l'empire et de sécuriser ses frontières. Se retrouvant de fait sans chef, les troupes militaires anciennement engagées aux côtés de Florien, rejoignent les rangs de l'armée de Probus.

La titulature d'avers comporte des points de séparation, particularité apparaissant sur les auréliani de cette quatrième émission, témoignage de la persistance d'une ancienne tradition des ateliers monétaires gaulois de Cologne puis de Trêves, les graveurs ayant été transférés à Lyon à la réouverture de l'atelier en 274 ap. J.-C.

Fides, personnification divine présente sur ce revers, incarne la bonne foi, préside aux conventions publiques et aux transactions privées entre individus. Elle est l'expression de l'équité dans les stipulations verbales. Cette divinité tient une place importante dans le patrimoine primitif religieux romain, faisant remonter l'origine de son culte au roi Numa. Elle est souvent employée dans les œuvres poétiques en compagnie d'autres personnifications comme la Concorde, la Vertu, la Piété, la Pudeur et la Justice. Cette déesse ne compte qu'un seul temple au capitole, voisin du temple de Jupiter dont la construction première est attribuée au roi Numa lui-même. Rebâtit une première fois après les guerres contre Carthage, par Atilius Calatinus, ensuite par Aemilius Scaurus, contemporain de Cicéron, il perdure sous l'empire. On y accrochait des tables d'airain sur lesquelles on gravait des conventions publiques et autres diplômes militaires. La fête dédiée à Fides était célébrée le 1er octobre pendant laquelle les flamines de Jupiter, Mars et Quirinus (triade divine primitive vénérée sous Numa), arrivaient au temple Capitolin dans un bige couvert pour faire des sacrifices.
Mais la Fides des monnaies de Probus n'a plus rien de commun, sauf le nom, avec la déesse que les anciens romains honoraient au Capitole pour son rôle public de fidélité à la parole jurée. Sous l'empire, l'appellation FIDES PVBLICA devient beaucoup plus rare et se rattache plus fréquemment à la personne de l'empereur, surtout lorsqu'il s'agit de l'armée (FIDES MILITVM). Employée ici pour souligner le rattachement des troupes de Florien à l'armée de l'empereur, cette personnification tenant deux enseignes militaires est un symbole fort de l'allégeance et de la nouvelle réunification militaire.


Détail du revers

Aucun commentaire:

Publier un commentaire