MARCVS AVRELIVS PROBVS, Empereur Romain de Juin/Juillet 276 ap. J.-C. à Septembre 282 ap. J.-C.


"Tous ceux qui ont parlé de lui ont pris soin d'observer qu'il possédait éminemment dans ses mœurs la probité qu'exprime son nom." Abbé Crevier
n

Bienvenue

Bienvenue à tous les passionnés de monnaies romaines et à tous les novices en numismatique.
Ce blog est destiné à faire découvrir les monnaies romaines de l'empereur PROBUS et permettra d'en connaitre le monnayage dans son ensemble. Au fil des articles, vous y découvrirez les monnaies de ma collection pour lesquelles les commentaires vous éclaireront sur leur iconographie mais aussi retraceront l'histoire passionnante de cet empereur militaire. La publication de monnaies inédites complètera ce travail.
Bonne lecture à tous.

PROBUS COINS

Welcome to all lovers of Roman coins and all numismatic novices. This Blog will explore Emperor PROBUS's Roman coins and understand its currency. Through articles, you'll find these coins in my collection and their reviews will tell you about their iconography, as well as the fascinating history of this military emperor. The publication of unpublished coins will complete this work. Happy reading.

For an english version of this blog, click here !

CARTE DE SITUATION DES ATELIERS MONETAIRES SOUS PROBUS

CARTE DE SITUATION DES  ATELIERS MONETAIRES  SOUS PROBUS

samedi 27 novembre 2010

Le lion, le soleil et la foudre personnifient PROBUS à Siscia. (279 ap. J.-C.)




 
Description :


Siscia, 279 ap. J.-C, 6ème émission, 4ème officine.


Avers :  IMP C PROBVS P F AVG, (L'empereur César Probus Pieux et Heureux Auguste),  buste radié et cuirassé de Probus à droite, vu de 3/4 avant. (Buste Bastien : B)


Revers :  P M TR I P COS III PP // XXIQ, (Grand pontife revêtu de la puissance tribunitienne, consul pour la troisième fois, père de la patrie). Lion marchant à droite tenant un foudre dans sa gueule.

Poids: 3,53 g - Diamètre: 21 mm - Axe: 12h00 - Référence : RIC n°616 Var. (monnaie provenant de la vente CNG, EA 244 lot n°466)
 

Commentaires : 
  

Peu d'auréliani de Probus présentent des animaux sur le revers. On rencontre dans le même atelier une représentation de la louve allaitant Rémus et Romulus , symbole de Rome et un lion radié, comme sur cette monnaie, marchant à droite ou à gauche personnifiant l'empereur. Cette dernière iconographie, métaphore du pouvoir impérial, fut déjà utilisée sur des antoniniens de Caracalla à la fin de son règne (Rome, 216 ap. J.-C.) à l'occasion de son quatrième consulat. Ce type fut  réemployé dans le monnayage de Probus uniquement par les graveurs de l'atelier de Siscia marquant ses deuxième et troisième consulats. La monnaie présentée ici ne fut frappée que par la quatrième officine. Cet aurélianus  présente en outre la particularité d'être inhabituel dans le monnayage car il est daté précisément par sa légende de revers. Probus prend son troisième consulat en 279 ap. J.-C. avant de repartir en Thrace combattre d'autres peuples barbares.

Le lion, digne représentant de la force (naturelle) et du courage est emblématique du pouvoir et de la domination absolue. Il incarne les notions de bravoure, force, noblesse et souveraineté, modèles des puissants, qu'ils doivent surpasser. Associé aux héros (comme Hercule et le lion de Némée), aux empereurs et aux dieux, cet animal devient le compagnon de ceux qui règnent. Il a d'abord été leur adversaire en tant que bête sauvage : vaincu et maitrisé (certaines monnaies montrent des bustes sur lesquels Probus est coiffé de la léonté, attribut d'Hercule) il délègue ses vertus et offre sa force à ses "dompteurs". Esope évoque cette qualité dans sa fable  La lionne et le renard  : "Un renard se moquait d'une lionne qui mettait au monde un seul petit. "Un seul, répondit la lionne, mais un lion." Le mérite ne se mesure pas sur la quantité, mais sur la vertu".  Cette même vertu chère à Probus est ainsi mise en valeur une nouvelle fois par cette image animalière qui lui correspond à merveille par le biais de cette évocation herculéenne, alliant la justice à la magnanimité, le lion ne se jetant sur ses proies que si les adversaires disposent de tous leurs moyens pour se défendre ou prendre la fuite.

Ce lion, symbole de la puissance naturelle, tient dans sa gueule le foudre à double pointe, attribut suprême de Jupiter, emblème cette fois-ci de la puissance céleste offerte par les dieux au premier des romains.  Lors de son élévation au titre, l'empereur reçoit le pouvoir impérial de Jupiter et cette image du lion détenant le foudre divin semble donc associer parfaitement  les deux aspects de la toute puissance impériale nécessaire au règne de Probus.

De plus, l'évocation impériale se voit renforcée par ce halo radié, déployé au dessus de la tête de l'animal, se référant aux pouvoirs de Sol Invictus, mis en valeur dans la religion romaine de l'époque. Probus lui vouait un culte tout particulier dans la continuité des croyances d'Aurélien, qui fit entrer la divinité au rang suprême dans la hiérarchie du panthéon romain quelques temps avant. Sol Invictus, ainsi évoqué par ces rayons sur la tête du lion, garantit la pérennité de l'empire et celle de Rome, ville triomphante des villes ennemies. Sol donne l'espoir aux romains de retrouver la paix et la stabilité des territoires car le soleil accomplit le retour des saisons, symbolisant ainsi la résurrection des temps meilleurs. En parallèle avec le buste gravé sur l'avers, ce symbole solaire se décline de fait sur les deux faces de cette monnaie. 

Les trois divinités tutélaires de Probus (Jupiter, Sol Invictus et Hercule), illustrées classiquement dans son monnayage de façon dissociée sur plusieurs types  distincts  (CONSERVAT AVG) sont rassemblées ici avec cette triple évocation dans une seule et unique représentation monétaire prenant toute son importance lors du renouvellement consulaire de Probus.
.
Détail du revers

Aucun commentaire:

Publier un commentaire