MARCVS AVRELIVS PROBVS, Empereur Romain de Juin/Juillet 276 ap. J.-C. à Septembre 282 ap. J.-C.


"Tous ceux qui ont parlé de lui ont pris soin d'observer qu'il possédait éminemment dans ses mœurs la probité qu'exprime son nom." Abbé Crevier
n

Bienvenue

Bienvenue à tous les passionnés de monnaies romaines et à tous les novices en numismatique.
Ce blog est destiné à faire découvrir les monnaies romaines de l'empereur PROBUS et permettra d'en connaitre le monnayage dans son ensemble. Au fil des articles, vous y découvrirez les monnaies de ma collection pour lesquelles les commentaires vous éclaireront sur leur iconographie mais aussi retraceront l'histoire passionnante de cet empereur militaire. La publication de monnaies inédites complètera ce travail.
Bonne lecture à tous.

PROBUS COINS

Welcome to all lovers of Roman coins and all numismatic novices. This Blog will explore Emperor PROBUS's Roman coins and understand its currency. Through articles, you'll find these coins in my collection and their reviews will tell you about their iconography, as well as the fascinating history of this military emperor. The publication of unpublished coins will complete this work. Happy reading.

For an english version of this blog, click here !

CARTE DE SITUATION DES ATELIERS MONETAIRES SOUS PROBUS

CARTE DE SITUATION DES  ATELIERS MONETAIRES  SOUS PROBUS

dimanche 27 décembre 2009

1 - La série codée AEQVITI de l'atelier de Rome (7eme émission 282 ap. J.-C.)



Voici un début d'explication sur un lettrage surprenant que nous réserve encore une fois le monnayage de Probus. Un code énigmatique, qui passe inaperçu, apparaissant sur certaines séries de monnaies issues des ateliers de Rome et de Ticinum : ce sont les fameuses séries AEQVITI ou AEQVIT et EQVITI, révélées par Karl PINK.
 A cette époque, les contrôleurs en charge de la monnaie ont initié des codes cachés afin d'avoir un moyen de vérifier la production réelle des auréliani sortant des différents ateliers et peut-être aussi repérer la production de faux monnayage ou de frappes clandestines. Ce code mystérieux, gravé sur les revers des monnaies, assez  discret pour que le citoyen lambda ne puisse le déchiffrer, servait peut-être à quantifier la production de monnaies émises par officine. La marque XXI à l'exergue indique la réforme monétaire instituée par Aurélien, augmentant la teneur en argent fin de sa composition métallique et rétablissant une meilleure qualité de la frappe.
Deux ateliers seulement ont utilisé ces fameux codes : l'atelier de Rome et celui de Ticinum.

  • le code de la 7eme émission pour l'atelier de ROME :

L'atelier de Rome comptait sept officines. Il y eu sept émissions pour Rome. Les études de Karl PINK démontrent que les revers de la 7ème émission de 282 ap. J.C. sont codés : cette émission compte trois lettres à l'exergue. La première lettre est toujours R pour signaler l'atelier de Rome ; La dernière lettre identifie les officines ; elles étaient signalées à l'exergue par sept lettres grecques A, B , Γ, Δ, ε, ς et Z correspondant dans l'ordre aux officines.
Là où réside le code, c'est qu'entre ces deux lettres se trouve une troisième lettre tirée du mot AEQVITI. Par exemple, on retrouve RAA pour la première officine, la première lettre R signifiant Rome, la dernière  lettre  A marquant la première officine et la lettre au milieu A, étant la première lettre tirée du mot servant de codage. REB pour la deuxième officine, R pour Rome, B marquant la deuxième officine et au milieu E  étant la deuxième lettre du mot AEQVITI. Ces monnaies présentent en général le même buste radié et cuirassé de Probus à droite vu de 3/4 en avant (Buste Bastien : B) sauf pour la 4eme officine qui frappe avec un buste consulaire (Buste Bastien : H2).  La  titulature PROBVS PF AVG est invariable pour cette série de monnaies. Les officines frappent un seul type de revers. Voici un résumé des exergues des sept officines de la 7ème émission de l'atelier de Rome avec leur types de revers :


En effet, si on aligne les monnaies de cette émission en  les plaçant par ordre croissant d'officine, de la première jusqu'à la septième, on constate en observant les deuxièmes lettres d'exergues qu'elles forment le mot AEQVITI. Ce mot peut se traduire par "le juste", ou celui qui rend l'équité. Ceci ne peut pas être le fruit du hasard. C'est ce surnom qu'avait choisi l'armée pour désigner Probus, leur général, honorant ainsi sa droiture dans l'administration et le commandement militaire et qualifier sa façon juste de gérer ses hommes (Abrégé des Césars 36,2). D'autres numismates émettent l'hypothèse que ce mot serait issu du surnom  donné à Probus dans l'armée, en rapport avec sa fonction de chef des cavaliers (Equites).


 RAA à l'exergue R pour Rome, A pour 1ère lettre de AEQVITI, A marque de la 1ère officine


 REB à l'exergue R pour Rome, E pour 2eme lettre de AEQVITI, B marque de la 2eme officine


RQΓ à l'exergue R pour Rome, Q pour 3eme lettre de AEQVITI, Γ marque de la 3eme officine


RIε à l'exergue R pour Rome, I pour 5ème lettre de AEQVITI, ε marque de la 5ème officine


 RTς à l'exergue R pour Rome, T pour 6ème lettre de AEQVITI, ς marque de la 6ème officine


RIZ à l'exergue R pour Rome, I pour 7ème lettre de AEQVITI Z marque de la 7ème officine


Aucun commentaire:

Publier un commentaire