MARCVS AVRELIVS PROBVS, Empereur Romain de Juin/Juillet 276 ap. J.-C. à Septembre 282 ap. J.-C.


"Tous ceux qui ont parlé de lui ont pris soin d'observer qu'il possédait éminemment dans ses mœurs la probité qu'exprime son nom." Abbé Crevier
n

Bienvenue

Bienvenue à tous les passionnés de monnaies romaines et à tous les novices en numismatique.
Ce blog est destiné à faire découvrir les monnaies romaines de l'empereur PROBUS et permettra d'en connaitre le monnayage dans son ensemble. Au fil des articles, vous y découvrirez les monnaies de ma collection pour lesquelles les commentaires vous éclaireront sur leur iconographie mais aussi retraceront l'histoire passionnante de cet empereur militaire. La publication de monnaies inédites complètera ce travail.
Bonne lecture à tous.

PROBUS COINS

Welcome to all lovers of Roman coins and all numismatic novices. This Blog will explore Emperor PROBUS's Roman coins and understand its currency. Through articles, you'll find these coins in my collection and their reviews will tell you about their iconography, as well as the fascinating history of this military emperor. The publication of unpublished coins will complete this work. Happy reading.

For an english version of this blog, click here !

CARTE DE SITUATION DES ATELIERS MONETAIRES SOUS PROBUS

CARTE DE SITUATION DES  ATELIERS MONETAIRES  SOUS PROBUS

dimanche 31 octobre 2010

Continuité de l'emploi du type Adventus à l'atelier de Rome (278 - 279 ap. J.-C.)





Description :

Rome, fin 278- début 279 ap. J.C., 3ème émission, 7ème officine. 

Avers : IMP PROBVS AVG, (L'empereur Probus Auguste). Buste radié et cuirassé de Probus à droite. (Buste Bastien : B).

Revers : ADVENTVS AVG // R✶Z, (L'arrivée de l'auguste). Probus à cheval marchant à gauche, la main droite levée et tenant un sceptre transversal de la main gauche. A ses pieds,  un captif, mains liées,dans le dos, portant un bonnet phrygien.

Poids : 3,89g -  Diamètre : 23 mm - Axe : 6h00 -  Référence : RIC n°157 -  MPR n°341 - (26 exemplaires dans le trésor de La Vénéra)


Commentaires :


 Le mot  "adventus" présent dans l'épigraphie de certaines monnaies permet le plus souvent de retracer le parcours de l'empereur dans les différentes villes d'émission. Ces légendes accompagnent une iconographie montrant l'empereur arrivant à cheval dans la ville de façon glorieuse. Cette scène semble correspondre au début des festivités organisées lors de la visite de l'empereur, durant lesquelles des monnaies étaient frappées et distribuées à la foule lors de donativa.

Mais les émissions du type adventus durent quelquefois beaucoup plus longtemps que la durée réelle de présence de l'empereur dans la ville. C'est pourquoi cette monnaie d'adventus peut interpeller sur le vrai sens de la légende de revers. Car effectivement fin 278, début 279 ap. J.-C. Probus n'est plus à Rome. Arrivé entre Mai et Juillet 277 ap. J.-C. dans la ville, il en repart  rapidement pour affronter les Alamans en Gaule à la fin de l'année, après avoir ratifier  son titre au sénat. La durée de son passage à Rome est courte, juste le temps nécessaire pour régler les affaires qui nécessitent obligatoirement sa présence (ratification, restitution des privilèges au Sénat). On peut donc se demander pourquoi ces types perdurent si longtemps dans les émissions de Rome.  Ce type de monnaie pourrait être frappée simplement en mémoire de la visite de l'empereur dans la ville se différenciant des monnaies d'adventus effectives qui contiennent en plus le nom de l'empereur dans la légende de revers : ADVENTVS PROBI AVG.
 
Au moment de l'émission de cette monnaie, Probus libère vaillamment  la Gaule des Germains en été 278 ap. J.C. et  demande aux vaincus de lui fournir 16 000 hommes parmi les plus braves et les plus jeunes, pour servir dans l'armée romaine. Il les affectera dans différentes garnisons pour éviter toutes rébellions futures (cf. article historique.). On peut donc à nouveau s'interroger sur l'emploi  à ce moment précis de ce type monétaire à l'atelier de Rome. Par extension de l'imagerie populaire, ce type peut  simplement  symboliser la liberté retrouvée d'un territoire grâce à l'action militaire menées par l'empereur, le captif au sol représentant le peuple vaincu. Ce type montrant l'empereur triomphant, arrivant sur le territoire libéré  par ces troupes pourrait être employé comme métaphore de la victoire et de la domination romaine rétablie.

Cette troisième émission de Rome s'identifiant par une étoile entre un R signifiant Rome et la lettre d'identification des sept officines différentes est notée à l'exergue R✶A,  R✶B,  R✶F,  R✶Δ, R✶E, R✶ζ et R✶Z. Notons que la marque de la réforme de l'antoninien XXI pour l'atelier romain a disparu depuis la première émission de Rome.


Détail du revers

Aucun commentaire:

Publier un commentaire