MARCVS AVRELIVS PROBVS, Empereur Romain de Juin/Juillet 276 ap. J.-C. à Septembre 282 ap. J.-C.


"Tous ceux qui ont parlé de lui ont pris soin d'observer qu'il possédait éminemment dans ses mœurs la probité qu'exprime son nom." Abbé Crevier
n

Bienvenue

Bienvenue à tous les passionnés de monnaies romaines et à tous les novices en numismatique.
Ce blog est destiné à faire découvrir les monnaies romaines de l'empereur PROBUS et permettra d'en connaitre le monnayage dans son ensemble. Au fil des articles, vous y découvrirez les monnaies de ma collection pour lesquelles les commentaires vous éclaireront sur leur iconographie mais aussi retraceront l'histoire passionnante de cet empereur militaire. La publication de monnaies inédites complètera ce travail.
Bonne lecture à tous.

PROBUS COINS

Welcome to all lovers of Roman coins and all numismatic novices. This Blog will explore Emperor PROBUS's Roman coins and understand its currency. Through articles, you'll find these coins in my collection and their reviews will tell you about their iconography, as well as the fascinating history of this military emperor. The publication of unpublished coins will complete this work. Happy reading.

For an english version of this blog, click here !

CARTE DE SITUATION DES ATELIERS MONETAIRES SOUS PROBUS

CARTE DE SITUATION DES  ATELIERS MONETAIRES  SOUS PROBUS

samedi 25 septembre 2010

Absence du bouclier barbare sur un aurélianus de la première officine de Serdica. (280 ap. J.-C.)





Description :

Serdica, 280 ap. J.-C., 4ème émission, 1ère officine.

Avers : IMP C M AVR PROBVS AVG, (L'empereur César Marc Aurèle Probus Auguste). Buste de Probus à gauche avec cuirasse, casque radié, haste sur l'épaule droite et bouclier sur l'épaule gauche. (Buste Bastien : E1)

Revers : VIRTVS PROBI AVG // KA•A•, (Le courage de Probus auguste). L'empereur à cheval à droite, portant un bouclier de la main gauche et une haste de la main droite, terrassant un ennemi.

Poids : 3,63 g - Diamètre : 22 mm - Axe : 6h00 - Référence : RIC n°878 var.


Commentaires :

Après la mort de Florien, Probus arrive à Serdica en 277 ap. J.-C. date à laquelle la ville lui réserve un accueil exceptionnel. L'atelier frappera des monnaies d'adventus lors de cette même émission. Par la suite, l'atelier marquera une pause, comme l'atelier de Cyzique, correspondant au départ des troupes militaires stationnées dans la région. Il reprendra son activité en 280 ap. J.-C pour émettre une cinquième et dernière émission.

L'iconographie de revers de ces monnaies célébrant l'arrivée de l'empereur dans la ville est souvent de nature à encenser les qualités militaires du prince. Cette scène nous montrant les ardeurs au combat de l'empereur est un classique de l'iconographie guerrière du monnayage de Probus. Il s'agit d'une illustration des qualités militaires de ce général, renforcées  par la légende VIRTVS PROBI AVG. Ce type fut frappé simultanément dans les quatre officines de l'atelier notées A, B, Γ et Δ à l'exergue avec ou sans point de séparation. Cette légende fut employée avec deux scènes différentes durant cette quatrième émission : une  scène présente Probus galopant à droite, terrassant de sa haste un barbare et une autre image d'adventus montre Probus arrivant sur un cheval au pas à gauche, la main droite levée, portant un sceptre long de la main gauche, un captif, main liées dans le dos est assis devant le cheval.

Si l'on étudie les différentes monnaies issues de la première officine, on note qu'il existe une petite variante sur certains auréliani qui passe souvent inaperçue. En effet, le bouclier du barbare terrassé, se trouvant normalement sous le cheval de Probus dans l'iconographie classique, est absent sur la monnaie présentée. La première officine semble être d'ailleurs la seule officine à commettre cet oubli. Cette variante est sûrement la conséquence d'un oubli d'un scalptor lors de la gravure du coin, donnant de fait naissance à une monnaie différente du type initial. Cette omission dans l'iconographie officielle aura échappé à la vigilance du procurator monetae de Serdica, dont le rôle était de vérifier la qualité de la frappe monétaire issues de l'atelier.


Comparaison du revers avec absence du bouclier barbare sous le cheval de l'empereur pour la 1ère officine et présence du bouclier sur celui de la 4ème officine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire