MARCVS AVRELIVS PROBVS, Empereur Romain de Juin/Juillet 276 ap. J.-C. à Septembre 282 ap. J.-C.


"Tous ceux qui ont parlé de lui ont pris soin d'observer qu'il possédait éminemment dans ses mœurs la probité qu'exprime son nom." Abbé Crevier
n

Bienvenue

Bienvenue à tous les passionnés de monnaies romaines et à tous les novices en numismatique.
Ce blog est destiné à faire découvrir les monnaies romaines de l'empereur PROBUS et permettra d'en connaitre le monnayage dans son ensemble. Au fil des articles, vous y découvrirez les monnaies de ma collection pour lesquelles les commentaires vous éclaireront sur leur iconographie mais aussi retraceront l'histoire passionnante de cet empereur militaire. La publication de monnaies inédites complètera ce travail.
Bonne lecture à tous.

PROBUS COINS

Welcome to all lovers of Roman coins and all numismatic novices. This Blog will explore Emperor PROBUS's Roman coins and understand its currency. Through articles, you'll find these coins in my collection and their reviews will tell you about their iconography, as well as the fascinating history of this military emperor. The publication of unpublished coins will complete this work. Happy reading.

For an english version of this blog, click here !

CARTE DE SITUATION DES ATELIERS MONETAIRES SOUS PROBUS

CARTE DE SITUATION DES  ATELIERS MONETAIRES  SOUS PROBUS

dimanche 5 décembre 2010

Un buste consulaire de Serdica (280 ap. J.-C.)





Description:

Serdica, 280 ap. J.C., 4ème émission, 4ème officine.

Avers : IMP C M AVR PROBVS P AVG, (L'empereur César Marc Aurèle Probus Pieux Auguste). Buste consulaire radié de Probus à gauche, tenant un scipio de la main droite. (Buste Bastien : H2)

Revers : SOLI INVICTO // KAΔ, (Au soleil invincible) Sol radié, tête à gauche, dans un quadrige vu de face, levant la main droite et tenant un globe de la main gauche, la chlamyde entourée autour du bras.

Poids : 3,90 g - Diamètre : 22,5 mm - Axe : 6h00 - Référence : RIC/ n°864 var

Commentaires :


La ville de Serdica (actuelle Sofia en Bulgarie), conquise par les romains en 29 ap. J.-C., devient la capitale  de la  Dacie intérieure. Au IIIème siècle, les romains fortifient la ville avec une épaisse muraille. Ainsi protégée, elle reste une étape importante pour les différents acteurs commerciaux et militaires du monde romain. En Mars 277 ap. J.-C., Probus s'arrête  à Serdica avec son armée, faisant route vers Rome, qu'il désire atteindre  au plus vite dans le but de faire ratifier par le Sénat sa nomination à la tête de l'empire. Il laissera des troupes sur place et l'atelier continuera de frapper des monnaies pour payer les troupes.

L'atelier de Serdica était organisé en quatre officines, se différenciant  dans les émissions par des lettres grecques gravées à l'exergue du revers (A, B, Γ, Δ), associées à la marque de la réforme KA. Sur cette monnaie, la notation KAΔ ne présente pas de point de séparation et semble ne pas être répertoriée dans le RIC avec cette même titulature et ce buste consulaire, le moins fréquemment gravé de l'atelier. En 277 ap. J.-C., le numéraire était destiné en grande partie à payer la solde de l'armée stationnée dans la ville. On peut penser que cette présence permanente d'une garnison dans la ville eut une forte influence sur le choix des bustes monétaires par les graveurs de l'atelier. N'oublions pas que Probus vient d'être nommé empereur par ses troupes et qu'il partage avec eux toutes les batailles. Il est perçu  par la population et par ses hommes comme étant le général libérateur des territoires tombés sous le joug de multiples envahisseurs extérieurs. Ce buste consulaire est ici choisi  pour rappeler qu'en cette année Probus entame son deuxième consulat.

Au revers, ce quadrige solaire en mouvement semble être sur le point de prendre son envol. Sur les traces d'Aurélien, Probus vénère Sol Invictus et lui confère une place de choix sur les types monétaires de cet atelier, à coté des anciennes divinités du panthéon romain qui protègent ses actions contre l'ennemi envahisseur. L'iconographie du type est construite selon une symétrie (d'axe vertical) presque parfaite :  les chevaux externes ont la tête tournée vers l'extérieur tandis que les deux autres regardent vers Sol Invictus. Arnaché et plein de fougue, cet attelage s'élance vers le ciel pour combattre les ténèbres et permettre au soleil d'illuminer le monde. Ce quadrige dit "éclaté" est une particularité du monnayage de Probus et ne sera pas repris après son assassinat par les autres empereurs lui succédant.


Détail du revers

Aucun commentaire:

Publier un commentaire