MARCVS AVRELIVS PROBVS, Empereur Romain de Juin/Juillet 276 ap. J.-C. à Septembre 282 ap. J.-C.


"Tous ceux qui ont parlé de lui ont pris soin d'observer qu'il possédait éminemment dans ses mœurs la probité qu'exprime son nom." Abbé Crevier
n

Bienvenue

Bienvenue à tous les passionnés de monnaies romaines et à tous les novices en numismatique.
Ce blog est destiné à faire découvrir les monnaies romaines de l'empereur PROBUS et permettra d'en connaitre le monnayage dans son ensemble. Au fil des articles, vous y découvrirez les monnaies de ma collection pour lesquelles les commentaires vous éclaireront sur leur iconographie mais aussi retraceront l'histoire passionnante de cet empereur militaire. La publication de monnaies inédites complètera ce travail.
Bonne lecture à tous.

PROBUS COINS

Welcome to all lovers of Roman coins and all numismatic novices. This Blog will explore Emperor PROBUS's Roman coins and understand its currency. Through articles, you'll find these coins in my collection and their reviews will tell you about their iconography, as well as the fascinating history of this military emperor. The publication of unpublished coins will complete this work. Happy reading.

For an english version of this blog, click here !

CARTE DE SITUATION DES ATELIERS MONETAIRES SOUS PROBUS

CARTE DE SITUATION DES  ATELIERS MONETAIRES  SOUS PROBUS

samedi 22 janvier 2011

Sol Invictus protège PROBUS à Rome (276 ap. J.-C.)




Description :

Rome, Automne 276 ap. J.-C., 1ère émission, 2ème officine.

Avers : IMP C M AVR PROBVS AVG, (L'empereur César Marc Aurèle Probus Auguste). Buste de Probus radié, cuirassé à droite (Buste Bastien : B).

Revers : CONSERVAT AVG // XXIB, (Au protecteur de l'auguste). Sol Invictus, nu,  debout de face tourné à gauche, la chlamyde sur l'épaule gauche, levant la main droite et portant un fouet de la main gauche.

Poids : 3,89 g - Diamètre : 21 mm - Axe: 12h00 - Références : Type RIC n°673 (Siscia),  MPR n°4, (34 exemplaires dans le trésor de La Venera).


Commentaires :

Au début de l'été 276 ap. J.-C., Probus, proclamé empereur par son armée en Syrie, part se mesurer à Florien, nouvellement nommé par le sénat de Rome. Mais ce dernier, assassiné par ses propres troupes, meurt à Tarse. Dès lors, l'atelier de Rome commence  à émettre des monnaies à l'effigie du nouvel empereur au début de l'automne 276 ap. J.-C.

Cette monnaie est absente du RIC car P.H. Webb répartit la première émission de Rome à tort à l'atelier de Siscia. S. Estiot et P. Gysen ont reclassé les frappes de la première émission de l'atelier de Rome, la divisant en deux phases distinctes dans un article de la Revue Numismatique (RN 2006, p.231-257). La différenciation entre ces deux phases se fait par la taille du grènetis, les monnaies de la deuxième phase présentant un grènetis plus gros que celles émises lors de la première. Cette monnaie est issue de la première phase.
L'émission compte sept officines notées par les lettres grecques: A, B, Γ, Δ, ε, ζ, et Z. Ces lettres se trouvent à l'exergue ou dans le champ de la monnaie associées à la marque XXI de la réforme monétaire d'Aurelien, mais la marque de la réforme disparait dès la deuxième émission de l'atelier. Lors de cette première phase de la première émission, la plus longue des deux puisqu'elle se poursuit jusqu'en février 277, chaque officine est dévolue à la frappe d'un type de revers principal et un autre revers annexe. C'est ainsi que la première émission de Probus joue la continuité des types, reprenant presque à l'identique les revers du monnayage de Florien, étant lui-même une continuité de celui de son frère Tacite. Dans cette deuxième officine, on frappe les revers CONSERVAT AVG, nouveau pour l'officine, qui frappe encore des  revers LAETITIA FVND en continuité du monnayage de Florien, insistant sur le rôle protecteur de Sol, dont le type se différencie du type vainqueur oriental de celui des monnaies d'Aurélien (comme Sol écrasant un barbare sur les types ORIENS AVG ou SOL INVICTO). Sol Invictus (Hellios en Grèce), fut représenté sous les traits d'un jeune homme dans la force de l'âge, d'une très grande beauté, la tête sertie de rayons, formant sa chevelure d'or. Chaque matin, précédé par le char de l'aurore, il s'élance sur une route étroite qui suit la voute céleste. C'est pourquoi il tient un fouet sur cette monnaie, attribut lui servant à diriger les quatre chevaux de son char.
Le portrait de Probus, avec un long cou, caractéristique de l'atelier romain est  immédiatement ressemblant, sans phase d'adaptation, prouvant ainsi que la propagande de l'imago impériale fut rapidement diffusée dans la Rome de l'époque.


Détail du revers

Aucun commentaire:

Publier un commentaire