MARCVS AVRELIVS PROBVS, Empereur Romain de Juin/Juillet 276 ap. J.-C. à Septembre 282 ap. J.-C.


"Tous ceux qui ont parlé de lui ont pris soin d'observer qu'il possédait éminemment dans ses mœurs la probité qu'exprime son nom." Abbé Crevier
n

Bienvenue

Bienvenue à tous les passionnés de monnaies romaines et à tous les novices en numismatique.
Ce blog est destiné à faire découvrir les monnaies romaines de l'empereur PROBUS et permettra d'en connaitre le monnayage dans son ensemble. Au fil des articles, vous y découvrirez les monnaies de ma collection pour lesquelles les commentaires vous éclaireront sur leur iconographie mais aussi retraceront l'histoire passionnante de cet empereur militaire. La publication de monnaies inédites complètera ce travail.
Bonne lecture à tous.

PROBUS COINS

Welcome to all lovers of Roman coins and all numismatic novices. This Blog will explore Emperor PROBUS's Roman coins and understand its currency. Through articles, you'll find these coins in my collection and their reviews will tell you about their iconography, as well as the fascinating history of this military emperor. The publication of unpublished coins will complete this work. Happy reading.

For an english version of this blog, click here !

CARTE DE SITUATION DES ATELIERS MONETAIRES SOUS PROBUS

CARTE DE SITUATION DES  ATELIERS MONETAIRES  SOUS PROBUS

lundi 12 avril 2010

Quand Pégase vole sur un bouclier de Probus à l'atelier de Siscia (277 ap. J.C.)




Description :

Siscia, 277 ap. J.C., 4ème émission, 1ère officine.

Avers : IMP C M AVR PROBVS P F AVG, (L'empereur César Marc Aurèle Probus Pieux et heureux  Auguste). Buste de Probus casqué, radié et cuirassé à gauche, portant une haste sur l'épaule droite et un bouclier sur l'épaule gauche décoré de Pégase volant à droite.  (Buste Bastien : E).

Revers : ROMAE AETERNAE  // XXIP, (A la Rome éternelle). Temple à 6 colonnes avec un fronton décoré d'une couronne de laurier. A l'intérieur Roma assise sur un bouclier à gauche tenant un globe et un sceptre.
Poids : 4,15g - Diamètre : 21 mm - Axe: 6h00 - Références : RIC n° 737 


Commentaires :

En cette année 277 ap. J.C., Probus est heureux d'arriver à Siscia, non loin de Sirmium sa ville natale. Une grandiose fête d'adventus est organisée à cet effet dans toute la ville pour recevoir dignement l'enfant du pays. On frappe alors une émission d'or soulignant la majesté des festivités. Mais ce qui préoccupe Probus après cet accueil chaleureux parmi les siens, c'est la ratification de sa nomination à la tête de l'empire par le Sénat Romain  qui avait choisit Florien pour succéder à Tacite. Il décide alors de se rendre à Rome pour légitimer  son titre, abandonnant une partie de ses troupes à Siscia. Ce stationnement de l'armée dans la ville explique que la production numéraire reste importante pour cette émission, même après le départ de Probus. Cette quatrième émission est frappée dans six officines qui se distinguent par leurs marques à l'exergue : P, S, T, Q, V et VI associées à la marque de la réforme d' Aurélien XXI.

L'avers nous offre une iconographie du bouclier intéressante : en effet, on peut voir Pégase volant vers la droite. Dans la mythologie grecque, ce cheval ailé nait avec son frère Chrysaor du sang de la gorgone Méduse (et de Poséidon) tuée par Persée. La fontaine d'Hippocrène sur le mont Hélicon en Béotie surgit sous l'empreinte de son sabot. Bellérophon attrape Pégase lui passe la bride au cou et réussit à tuer la chimère sur sa monture. Bellérophon fut précipité en bas lorsqu'il voulut voler pour atteindre l'Olympe avec sa monture ailée. Il semblerait que cette image sur le bouclier de l'empereur symbolise la cavalerie (l'armée) que Probus commande avec grand succès et à qui il doit sa nomination au sein de ses troupes. Pégase peut avoir été gravé pour illustrer la métaphore de l'ascension de Probus au pouvoir suprême restant hypothétique jusqu'à la ratification sénatoriale.

Le revers  de cette monnaie en l'honneur de la ville éternelle, rencontré surtout abondamment dans les émissions de l'Urbs, évoque ici pour l'atelier de Siscia le départ de Probus pour  Rome. Ce double temple combinant deux édifices accolés dos-à-dos, dont un était dédié à Vénus Felix et l’autre à Roma Aeterna (Rome éternelle) était construit sur une pente descendante vers le Colisée. Le temple dédié à Roma abritait une statue de la déesse assise portant une victoire et un sceptre. L'interprétation des graveurs de l'atelier de Siscia, apporte des nouveautés à ce revers usité à Rome : ils remplacent  la victoire par un globe dans les mains de Roma et nous la montrent de profil vers la gauche, une jambe allongée. Ces innovations typiques de l'atelier de Siscia, tout comme les riches décorations du fronton du temple attestent de la valeur artistique des graveurs de l'atelier. En frappant un tel revers à la gloire de Rome, les autres ateliers affichent ainsi la suprématie de l'atelier central et de l'état romain.

 Roma dans un temple tenant un globe et un sceptre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire